Participez nombreux aux RIS et TéléRIS du SNUDI-FO ! [MAJ le 15/01/2022]

Participez nombreux aux RIS et TéléRIS du SNUDI-FO ! [MAJ le 15/01/2022]

Dans ce contexte chaotique où le Ministre Blanquer en profite pour déréglementer à tout va, le SNUDI-FO organise des RIS pour vous informer : « grenelle des enseignants », « statut des directeurs d’école » , réforme de la formation continue, conditions de rentrée, carte scolaire…. venez vous informer et lister les revendications !

[Intersyndical]Poursuivons la mobilisation dès la semaine prochaine ! Toutes et tous dans l’action le 20 janvier et préparons une grève massive le 27 janvier

[Intersyndical]Poursuivons la mobilisation dès la semaine prochaine ! Toutes et tous dans l’action le 20 janvier et préparons une grève massive le 27 janvier

Le jeudi 13 janvier a été une journée de grève d’une ampleur exceptionnelle. Les annonces faites par le premier ministre et le ministre de l’Éducation nationale ne sont pas suffisantes. Néanmoins, elles ont montré que la grève des personnels et de l’ensemble des acteurs de la communauté éducative a un impact fort, et que nous pouvons obtenir satisfaction sur nos revendications.

Déclaration des délégués FO au CHSCT-Académique du vendredi 7 janvier

Déclaration des délégués FO au CHSCT-Académique du vendredi 7 janvier

Une nouvelle fois depuis maintenant 22 mois lors des réunions de CHSCT-Académique extraordinaire, nous dénonçons la politique du gouvernement, synonyme d’un total désengagement de l’Etat en ce qui concerne la sécurité des salariés, alors que le président comme les ministres multiplient les « petites phrases », parfois grossières, de polémique qui visent à masquer la dislocation de l’hôpital public, résultat des décennies de remise en cause du droit à la santé.

Grève jeudi 13 janvier: Manifestation à 10h Place Jean Jaurès à Tours

Grève jeudi 13 janvier: Manifestation à 10h Place Jean Jaurès à Tours

Depuis la rentrée de janvier, l’épuisement et l’exaspération de toute la communauté éducative atteignent un niveau inédit. La responsabilité du ministre et du gouvernement dans cette situation chaotique est totale du fait de changements de pied incessants, de protocoles intenables et d’absence de moyens donnés pour assurer le fonctionnement de l’Education. Malgré une amplification jamais vue de l’épidémie, l’École ne bénéficie pas de l’organisation protectrice qui serait nécessaire pour assurer la sécurité des élèves, des personnels et de leurs familles.

Trop c’est trop ! Tous en grève jeudi 13 janvier ! Tous en AG pour discuter des suites !

Trop c’est trop ! Tous en grève jeudi 13 janvier ! Tous en AG pour discuter des suites !

Depuis la rentrée de janvier la colère explose dans les écoles. Les personnels n’en peuvent plus des protocoles Blanquer (le 49ème étant sorti le 6 janvier). Ils n’en peuvent plus des ordres et des contrordres permanents, des personnels non remplacés, des pressions pour effectuer du télé- enseignement, de la charge de travail insupportable que le…

La destruction de l’École et de nos missions doit cesser : Mobilisation pour les revendications !

La destruction de l’École et de nos missions doit cesser : Mobilisation pour les revendications !

Depuis la rentrée de janvier, un chaos inédit s’installe dans les écoles, les établissements et les services. Dans les AG qui se multiplient, les personnels expriment leur ras-le-bol : ils n’en peuvent plus des protocoles Blanquer inapplicables, des ordres et des contrordres permanents, du manque de personnel, du manque de protection, de la charge de travail insupportable que le ministre fait subir à tous…

Manque de remplaçants : le ministre fait le choix du chaos !

Manque de remplaçants : le ministre fait le choix du chaos !

Dans sa lettre ouverte au ministre Blanquer le 8 décembre, le SNUDI-FO indiquait « La situation devient intenable partout. Le non-remplacement est désormais la norme et touche souvent plusieurs classes au sein d’une même école. Dans certains départements, les mairies mettent en place le service minimum d’accueil normalement prévu en période de grève ; ailleurs des IA-DASEN sont contraints de faire appel à des retraités pour assurer des remplacements ! Cette école n’est plus l’Ecole. »

Pour mettre fin au chaos, l’urgence, c’est la création de postes à la hauteur des besoins et l’arrêt des contre-réformes !

Pour mettre fin au chaos, l’urgence, c’est la création de postes à la hauteur des besoins et l’arrêt des contre-réformes !

Le ministre Blanquer a aggravé le chaos dans les services, les écoles et les établissements scolaires. Les effectifs surchargés, la dégradation des conditions d’enseignement, cela ne semble pas l’alarmer. Il a rendu 75 millions supplémentaires à Bercy cette année, après les 600 millions d’euros des années précédentes.

Travaux écrits à rendre lors des actions de formation : l’IA-DASEN persiste et signe dans le mépris des personnels ; le SNUDI-FO réaffirme le caractère non réglementaire !

Travaux écrits à rendre lors des actions de formation : l’IA-DASEN persiste et signe dans le mépris des personnels ; le SNUDI-FO réaffirme le caractère non réglementaire !

Depuis la rentrée, des IEN demandent aux collègues participant à des actions de formation de rendre des travaux écrits (animations pédagogiques, stages d’école etc.). Le SNUDI-FO a depuis l’an passé contesté ces demandes non réglementaires et même déposé un avis lors du CTSD du 9 février 2021.

Le 4 février 2022 réunion nationale Pour le rétablissement du Baccalauréat, diplôme national et premier grade universitaire

Le 4 février 2022 réunion nationale Pour le rétablissement du Baccalauréat, diplôme national et premier grade universitaire

Depuis des années, le patronat rêve d’en finir avec le diplôme du bac pour le transformer en simple certificat local de fin d’études, sans valeur. Les attaques contre le baccalauréat via la réforme du lycée et Parcoursup concentrent l’offensive ministérielle contre l’enseignement public, le droit à l’instruction et aux qualifications. C’est pourquoi la reconquête du baccalauréat national est un élément essentiel du combat syndical qui concerne tous les enseignants, les personnels, les parents, les salariés, la jeunesse.

Le ministre menace l’action sociale et vos droits statutaires ! L’association « Préau », nous n’en voulons pas !

Le ministre menace l’action sociale et vos droits statutaires ! L’association « Préau », nous n’en voulons pas !

Le ministre cherche à imposer la création de l’association « Préau », comité d’entreprise dans l’Education nationale qui concurrence les instances statutaires de gestion de l’action sociale, mais aussi les instances statutaires interministérielles, où siègent les organisations syndicales représentatives.