8 avril : des milliers d’AESH avec les enseignants et les parents exigent la satisfaction des revendications !

8 avril : des milliers d’AESH avec les enseignants et les parents exigent la satisfaction des revendications !

Malgré les restrictions de nos libertés, plus de 1000 à Paris, 500 à Tours, 250 à Lyon, 100 à Toulouse, 70 à Avignon, 60 à Pau, 50 à Beauvais, 40 à Bourg-en-Bresse, 50 à Saint-Etienne, 50 à Mont-de-Marsan, 50 à Laval, 40 à Nantes…
Malgré le confinement et les restrictions, sur l’air des Gilets jaunes, les AESH, les enseignants, les parents d’élèves, ont scandé, dans la rue, leurs revendications.

Après les annonces de Macron : La seule issue, c’est le recrutement massif et immédiat de personnels !

Après les annonces de Macron : La seule issue, c’est le recrutement massif et immédiat de personnels !

Le président Macron a annoncé la fermeture des écoles pour trois semaines, une semaine où les cours seraient assurés à distance et deux semaines de vacances au cours desquelles les trois zones seront fusionnées. Le calendrier scolaire est bouleversé au détriment de l’organisation des personnels et des familles. Quant aux collèges et aux lycées, ils seront fermés pendant un mois.

La solution n’est-elle pas de créer des milliers de postes à l’École et à l’Hôpital ? La FNEC FP-FO appelle les personnels à se réunir avec les parents d’élèves

La solution n’est-elle pas de créer des milliers de postes à l’École et à l’Hôpital ? La FNEC FP-FO appelle les personnels à se réunir avec les parents d’élèves

Plutôt que de répondre aux revendications, le président Macron et son ministre Blanquer renvoient une nouvelle fois sur les personnels et les parents d’élèves la gestion du chaos qu’ils ont eux-mêmes organisé. Ce 1er avril, la FNEC FP-FO est intervenue en direction du ministère pour exiger le recrutement immédiat de milliers de personnels et porter les nombreuses revendications et questions des personnels suite aux annonces du Président. Le ministère ne répond pas !

Manifestations du 16 mars : La FNEC FP-FO soutient la mobilisation de la jeunesse pour ses droits !

Manifestations du 16 mars : La FNEC FP-FO soutient la mobilisation de la jeunesse pour ses droits !

Au nom de la pandémie, le gouvernement prive l’ensemble de la population et, en particulier la jeunesse, de ses libertés et droits fondamentaux : la liberté d’expression, de réunion, le droit à l’instruction.

Les jeunes sont confrontés à un plan destructeur. La fermeture des universités et l’enseignement en distanciel parachèvent la logique de la loi LPR, ORE et de Parcoursup : l’assèchement du recrutement de personnels titulaires, la réduction des capacités d’accueil et des filières, le tri social à l’entrée de l’université.

AESH : pour un vrai salaire et un vrai statut !

AESH : pour un vrai salaire et un vrai statut !

Le 26 janvier, les AESH, aux côtés des autres personnels de l’Éducation, se sont mobilisés pour leurs revendications. Dans les réunions FO (Lyon, Bobigny, Évry…) les AESH sont nombreux et c’est la colère qui s’exprime. Les AESH sont en première ligne. Les AESH vivent dans la précarité, aggravée par les PIAL. Les AESH exercent de vraies missions, ils veulent un vrai statut et un vrai salaire. Comme les personnels de la fonction publique hospitalière, ils veulent immédiatement 183€ d’augmentation indiciaire !

La dégringolade du pouvoir d’achat des fonctionnaires

La dégringolade du pouvoir d’achat des fonctionnaires

Dans le Statut général des Fonctionnaires, le traitement est calculé sur la base des points inscrits dans la grille. Celle-ci est construite de manière à reconnaître les qualifications et permettre une évolution de carrières. Quant à la valeur du point, elle mesure le pouvoir d’achat des fonctionnaires par rapport à l’inflation. Dès que la valeur du point d’indice n’augmente pas autant que l’inflation, les fonctionnaires perdent du pouvoir d’achat.

Synthèse du « Grenelle » de Blanquer : territorialisation, autonomie, déréglementation, ça suffit !

Synthèse du « Grenelle » de Blanquer : territorialisation, autonomie, déréglementation, ça suffit !

Le ministère de l’Education nationale a publié la synthèse des « ateliers du Grenelle de l’Education ». La FNEC FP-FO a considéré dès le départ que le cadre fixé par le ministre dans ces ateliers (tables rondes d’« experts » auto-proclamés, présence de la « société civile »…) ne permettait pas de représenter les personnels dans des conditions acceptables.

Alerte sur nos libertés et sur nos droits !

Alerte sur nos libertés et sur nos droits !

Depuis plusieurs semaines, plusieurs milliers de personnes se mobilisent pour défendre nos droits et nos libertés, contre la loi « sécurité globale », la loi « confortant les principes républicains » et les décrets pris dans le cadre du schéma national du maintien de l’ordre, contre les violences policières et racistes. Le 16 janvier, plusieurs milliers de personnes étaient de nouveau dans le rue partout en France.

Nouvelles missions des inspecteurs : encore des attaques inacceptables contre les statuts particuliers de corps

Nouvelles missions des inspecteurs : encore des attaques inacceptables contre les statuts particuliers de corps

Le ministère a réuni un groupe de travail de l’Agenda social sur le thème des missions des inspecteurs.
Considérant la fusion des différents corps d’inspection comme actée, il s’agissait pour les représentants du Ministre d’articuler les missions du futur corps fusionné, nommé « inspecteurs territoriaux », avec la future structure du système éducatif qui en résultera et les réformes discutées dans les autres groupes de travail.

POUR NOS SALAIRES, POUR LES POSTES, POUR NOS CONDITIONS DE TRAVAIL : TOUS EN GRÈVE LE 26 JANVIER !

POUR NOS SALAIRES, POUR LES POSTES, POUR NOS CONDITIONS DE TRAVAIL : TOUS EN GRÈVE LE 26 JANVIER !

Tout nous conduit à l’exigence de plus d’éducation pour tous les jeunes dans un contexte où les inégalités continuent à se creuser et où les réformes menées par le ministre les aggravent. Les moyens consacrés à l’éducation ne sont pas à la hauteur des exigences, la situation sanitaire en est un révélateur flagrant. Afin de baisser les effectifs par classe à court et moyen terme et de prendre en compte l’état de fatigue des personnels, épuisés par des années de dégradation des conditions de travail, il faut en urgence engager les recrutements nécessaires, notamment en recourant aux listes complémentaires.

Retrait total de la loi sécurité globale ! Retrait des décrets de fichage de l’opinion !

Retrait total de la loi sécurité globale ! Retrait des décrets de fichage de l’opinion !

Loi de sécurité globale, loi sur les séparatismes, décrets sur la « prévention des atteintes à la sécurité publique »: les libertés syndicales et l’existence même des organisations syndicales sont menacées. Ces mesures font système avec la loi de transformation de la fonction publique qui vise à marginaliser les syndicats. Elles font système avec la volonté de faire taire toute contestation et toute revendication. Dans le même temps, le gouvernement n’a pas confiné sa politique de destruction des acquis sociaux, des droits et garanties collectives et des services publics.

Tous en grève mardi 26 janvier pour les postes, pour les salaires, contre le Grenelle !

Tous en grève mardi 26 janvier pour les postes, pour les salaires, contre le Grenelle !

Depuis des semaines, la colère monte dans les écoles et les établissements contre les mesures ministérielles. Les conditions de travail se dégradent, les statuts sont remis en cause, les salaires restent toujours bloqués. C’est dans ce contexte qu’une large intersyndicale (FNEC FP-FO, FSU, CGT Educ’action, SUD Education, SNCL-FAEN) appelle à la grève tous les collègues mardi 26 janvier.

Recrutement de contractuels, le SNUDI FO écrit au Ministre Blanquer

Recrutement de contractuels, le SNUDI FO écrit au Ministre Blanquer

Face au recrutement de contractuels dans les écoles, le SNUDI FO écrit au ministre pour renouveler ses revendications quant à ses collègues: recruter sur liste complémentaire, titulariser sans conditions les enseignants contractuels affectés depuis l’année dernière (voire avant) qui le demandent et stagiairiser les enseignants contractuels arrivant sur des postes cette année qui le souhaitent.

Postes pour la rentrée 2021 : des annonces qui tournent le dos aux revendications ! Organisons la mobilisation !

Postes pour la rentrée 2021 : des annonces qui tournent le dos aux revendications ! Organisons la mobilisation !

Lors du comité technique ministériel du 16 décembre, le ministre a présenté la répartition des postes créés en 2021 par académie. Notre fédération, la FNEC FP-FO, y a rappelé une nouvelle fois qu’il fallait des postes maintenant, tout de suite, et que le ministre pouvait les pourvoir en recrutant la totalité des candidats inscrits sur les listes complémentaires et en réabondant celles-ci. Les représentants du ministre n’ont toujours pas répondu… La situation catastrophique dans laquelle se trouvent les écoles et les établissements n’est visiblement pas leur préoccupation !