Carrières, promotions : le gouvernement poursuit son offensive contre le paritarisme et les statuts

Carrières, promotions : le gouvernement poursuit son offensive contre le paritarisme et les statuts

Dans un contexte d’offensive tous azimuts contre les statuts des personnels de l’Education nationale, la DGRH a convoqué le 3 juin 2020 les organisations syndicales pour présenter les lignes directrices de gestion (LDG) en ce qui concerne la carrière des personnels. Il s’agit du deuxième volet de l’application dans l’Education nationale de la Loi sur la Transformation de la Fonction Publique après celui sur la mobilité des personnels.

2S2C : la territorialisation de l’école et le désengagement de l’Etat s’accentuent !

2S2C : la territorialisation de l’école et le désengagement de l’Etat s’accentuent !

Alors que le gouvernement a rouvert les établissements scolaires depuis le 11 mai, sans tests de dépistage systématique, sans masques FFP2, en faisant appliquer localement un protocole sanitaire inapplicable, il continue avec la loi d’urgence sanitaire la destruction des services publics, notamment en renforçant la territorialisation de l’école.

Prime Covid : à vot’ bon cœur m’sieurs dames !

Prime Covid : à vot’ bon cœur m’sieurs dames !

La FNEC FP-FO intervient pour rappeler ses positions : aucune prime, aucune indemnité ne
constituera jamais une politique salariale digne de ce nom. Les personnels de l’Education nationale sont paupérisés depuis 20 ans, et plus encore ces 10 dernières années par le gel du point d’indice et le ralentissement des carrières. Nous exigeons l’ouverture de négociations salariales pour une revalorisation significative de la valeur du point d’indice.

Blanquer utilise la crise pour détruire l’école publique et remettre en cause les statuts: NOUS N’ACCEPTONS PAS !

Blanquer utilise la crise pour détruire l’école publique et remettre en cause les statuts: NOUS N’ACCEPTONS PAS !

La FNEC FP-FO revendique le retrait immédiat de la loi sur « l’état d’urgence sanitaire », que le gouvernement vient de prolonger, toujours sans tests de dépistage systématique, sans masques, sans mesures réellement sanitaires. Il se donne les pleins pouvoirs pour imposer des conditions de reprise au service d’un objectif : précipiter la destruction des services publics, généraliser la déréglementation. Pleins pouvoirs également aux employeurs pour faire voler en éclats toutes les règles inscrites dans le Code du Travail, les conventions collectives et les statuts. Cet état d’urgence s’accompagne d’une remise en cause des libertés fondamentales sans précédent en temps de paix.

Réforme des concours et de la «formation des enseignants» :  un concentré de  territorialisation et de contractualisation

Réforme des concours et de la «formation des enseignants» :  un concentré de  territorialisation et de contractualisation

Dans ce domaine comme dans d’autres, la crise du Covid-19 n’a aucunement infléchi les projets du ministère : en effet la nouvelle présentation le 14 mai du projet d’arrêté «fixant le cadre national des formations dispensées au sein des masters MEEF» enkyste la «masterisation», accroît la contractualisation et constitue une attaque en règle contre les concours et les statuts.

Une nouvelle provocation : en pleine crise sanitaire, une proposition de loi pour avancer vers le statut de directeur et la mise en place d’écoles autonomes !

Une nouvelle provocation : en pleine crise sanitaire, une proposition de loi pour avancer vers le statut de directeur et la mise en place d’écoles autonomes !

Profitant de la crise sanitaire, dans le droit fil de la politique du gouvernement qui organise la territorialisation/destruction de l’école publique pour la transformer en garderie municipale et remettre en cause le statut des enseignants, plusieurs députés ont déposé une proposition de loi créant une fonction de directeur d’école qui serait un premier pas vers la création d’un statut de directeur !

Territorialisation de l’école, maltraitance des élèves et des personnels, conditions de réouverture insoutenables… ça suffit !

Territorialisation de l’école, maltraitance des élèves et des personnels, conditions de réouverture insoutenables… ça suffit !

La pseudo-rentrée du 11 mai révèle et confirme l’imposture du gouvernement et du ministre.
Il est clair que ceux-ci utilisent la crise sanitaire pour dérèglementer les missions des enseignants et territorialiser l’école publique. Les mairies sont sommées de prendre en charge les conditions de la reprise, de décider des horaires, des fonctionnements des écoles, au mépris du statut et des conditions de travail des enseignants.

Stagiaires : premières réponses du ministère, la FNEC FP-FO revendique toujours la  titularisation pour tous

Stagiaires : premières réponses du ministère, la FNEC FP-FO revendique toujours la  titularisation pour tous

Depuis la décision de confinement prise par le gouvernement, l’incertitude plane sur la situation des stagiaires et leur condition de titularisation.
Plusieurs possibilités étaient évoquées par le ministère : prolongation de tous les stagiaires jusque décembre 2020, prolongation des stagiaires qui ne rempliraient pas selon l’administration les conditions de titularisation…

Réouverture des écoles: Fiches RSST et Danger Grave et Imminent à votre disposition

Réouverture des écoles: Fiches RSST et Danger Grave et Imminent à votre disposition

Dans le cadre des réouvertures des écoles, retrouvez ici les fiches du Registre Santé & Sécurité au Travail (RSST) et Danger Grave et Imminent que nous vous encourageons vivement à remplir et nous transmettre si vous apercevez le moindre manquement au protocole sanitaire, ou si quoi que ce soit met en jeu votre santé ou votre sécurité.

Le gouvernement veut se débarrasser des enseignants qui instruisent et des artistes qui créent

Le gouvernement veut se débarrasser des enseignants qui instruisent et des artistes qui créent

Le ministre de la culture Frank Riester a indiqué : « Avec mon collègue Blanquer ministre de l’Education, je présiderai dès demain un Conseil de l’Education Artistique et Culturelle. Nous allons créer une plateforme pour que les artistes puissent aller le plus possible au contact avec les élèves, ça c’est vrai jusqu’à fin mai mais également cet été… A partir du 11 mai, nous allons rouvrir les écoles de façon différente de ce qui était le cas précédemment ; saisissons cette opportunité unique pour développer l’éducation artistique et culturelle. »

« Protocoles » sanitaires : la FNEC FP-FO refuse le chaos que veut nous imposer le ministre !

« Protocoles » sanitaires : la FNEC FP-FO refuse le chaos que veut nous imposer le ministre !

Les projets de « protocoles », dont tout le monde a été destinataire avant les organisations syndicales, ont mis en lumière l’impréparation et la précipitation du ministre face aux injonctions présidentielles et patronales pour une réouverture « coûte que coûte » le 11 mai. Ils ont aggravé les craintes des personnels désireux de reprendre, mais pas au prix de leur santé. Les versions définitives des protocoles ne font qu’aggraver ces craintes qui se muent en colère.