Interpellations policières, gardes à vue : la réponse du gouvernement aux lycéens est inadmissible !

Interpellations policières, gardes à vue : la réponse du gouvernement aux lycéens est inadmissible !

La FNEC FP-FO condamne avec la plus grande fermeté l’interpellation par les forces de l’ordre du président de la FIDL, Sacha HALGAND, le mercredi 5 mai. Il a été interpellé alors qu’il manifestait devant le lycée Saint-Exupéry à Mantes-la-Jolie pour dénoncer les choix du ministre dans la gestion de la situation sanitaire et quant aux examens. Cette arrestation a empêché Sacha Halgand de se rendre au rassemblement organisé l’après- midi par des organisations de lycéens et parents d’élèves devant l’Assemblée nationale.

8 avril : des milliers d’AESH avec les enseignants et les parents exigent la satisfaction des revendications !

8 avril : des milliers d’AESH avec les enseignants et les parents exigent la satisfaction des revendications !

Malgré les restrictions de nos libertés, plus de 1000 à Paris, 500 à Tours, 250 à Lyon, 100 à Toulouse, 70 à Avignon, 60 à Pau, 50 à Beauvais, 40 à Bourg-en-Bresse, 50 à Saint-Etienne, 50 à Mont-de-Marsan, 50 à Laval, 40 à Nantes…
Malgré le confinement et les restrictions, sur l’air des Gilets jaunes, les AESH, les enseignants, les parents d’élèves, ont scandé, dans la rue, leurs revendications.

Accueil des enfants le 5 avril: Document académique transmis par la Rectrice aux membres FNEC FP FO du CHSCT Académique

Accueil des enfants le 5 avril: Document académique transmis par la Rectrice aux membres FNEC FP FO du CHSCT Académique

A la suite des annonces du Président de la République et dans le contexte de la suspension de l’accueil en présentiel dans les établissements scolaires, il convient de mettre en place un dispositif d’accueil des enfants des enfants de personnels indispensables à la crise sanitaire qui n’auraient aucune solution de garde.

Manifestations du 16 mars : La FNEC FP-FO soutient la mobilisation de la jeunesse pour ses droits !

Manifestations du 16 mars : La FNEC FP-FO soutient la mobilisation de la jeunesse pour ses droits !

Au nom de la pandémie, le gouvernement prive l’ensemble de la population et, en particulier la jeunesse, de ses libertés et droits fondamentaux : la liberté d’expression, de réunion, le droit à l’instruction.

Les jeunes sont confrontés à un plan destructeur. La fermeture des universités et l’enseignement en distanciel parachèvent la logique de la loi LPR, ORE et de Parcoursup : l’assèchement du recrutement de personnels titulaires, la réduction des capacités d’accueil et des filières, le tri social à l’entrée de l’université.

Compte-rendu de la réunion dite « sanitaire » du 16 février 2021

Compte-rendu de la réunion dite « sanitaire » du 16 février 2021

Mardi 16 février a eu lieu une réunion dite « sanitaire » avec le Directeur de cabinet du ministre. La FNEC FP-FO est tout d’abord intervenue pour déplorer que celle-ci se tienne en visio alors que les personnels sont tous dans leur classe. La FNEC FP-FO a demandé le retour de toutes les instances départementales, académiques et nationales en présentiel.

AESH : pour un vrai salaire et un vrai statut !

AESH : pour un vrai salaire et un vrai statut !

Le 26 janvier, les AESH, aux côtés des autres personnels de l’Éducation, se sont mobilisés pour leurs revendications. Dans les réunions FO (Lyon, Bobigny, Évry…) les AESH sont nombreux et c’est la colère qui s’exprime. Les AESH sont en première ligne. Les AESH vivent dans la précarité, aggravée par les PIAL. Les AESH exercent de vraies missions, ils veulent un vrai statut et un vrai salaire. Comme les personnels de la fonction publique hospitalière, ils veulent immédiatement 183€ d’augmentation indiciaire !

Retrait total de la loi sécurité globale ! Retrait des décrets de fichage de l’opinion !

Retrait total de la loi sécurité globale ! Retrait des décrets de fichage de l’opinion !

Loi de sécurité globale, loi sur les séparatismes, décrets sur la « prévention des atteintes à la sécurité publique »: les libertés syndicales et l’existence même des organisations syndicales sont menacées. Ces mesures font système avec la loi de transformation de la fonction publique qui vise à marginaliser les syndicats. Elles font système avec la volonté de faire taire toute contestation et toute revendication. Dans le même temps, le gouvernement n’a pas confiné sa politique de destruction des acquis sociaux, des droits et garanties collectives et des services publics.

La FNEC FP FO et la FGF FO (Fédération des Fonctionnaire FO) demandent audience au Ministre Blanquer concernant le “Grenelle des enseignants”

La FNEC FP FO et la FGF FO (Fédération des Fonctionnaire FO) demandent audience au Ministre Blanquer concernant le “Grenelle des enseignants”

Monsieur le Ministre, Nous avons pris connaissance de votre agenda social et de votre intention de reprendre les consultations, que vous présentez comme la poursuite de celles entamées en janvier 2019 dans le cadre du projet de réformes des retraites. Dans ce que vous appelez le « Grenelle des professeurs », vous avez annoncé une…

Commission Départementale de l’Action Sociale : la FNEC FP FO défend les demandes des collègues

Commission Départementale de l’Action Sociale : la FNEC FP FO défend les demandes des collègues

Alors que des collègues en SEGPA et ULIS se sont vus retirer par erreur jusqu’à 1600 euros de salaire ce mois-ci, certains ont sollicité une aide de la CDAS afin de tenir financièrement jusqu’à la régularisation de la situation et également pour absorber les différents frais notamment bancaires engendrés par ce dysfonctionnement dont ils ne sont aucunement responsables.

Rassemblement devant la préfecture

Rassemblement devant la préfecture

Les organisations syndicales FNEC FP-FO, Sud Education et CGT Educ’Action ont pris connaissance des déclarations du président puis du ministre concernant les dispositions envisagées à partir du 22 juin. Les personnels, sommés d’appliquer un nouveau protocole, seraient contraints de mettre en place de nouvelles règles, tout aussi inapplicables que les précédentes. Un nouveau casse-tête pour…

Stop au prof bashing ! C’est le ministre Blanquer et son protocole qui détruisent l’Ecole !

Stop au prof bashing ! C’est le ministre Blanquer et son protocole qui détruisent l’Ecole !

Depuis plusieurs jours, les médias se déchaînent contre les enseignants. De L’Opinion («Enseignants en roue libre») à France 2 («Comment des milliers de profs n’ont pas assuré leur propre cours pendant le confinement») en passant par France Inter («Si les salariés de la grande distribution avaient été aussi courageux que l’Education nationale les français n’auraient rien eu à manger») ou Les Echos («Il n’y a pas eu un enthousiasme débordant des enseignants. Je ne crois pas qu’on les applaudira tous à la fin du mois»), pas un jour ne se passe sans que les personnels ne soient traînés dans la boue.

Stagiaires : premières réponses du ministère, la FNEC FP-FO revendique toujours la  titularisation pour tous

Stagiaires : premières réponses du ministère, la FNEC FP-FO revendique toujours la  titularisation pour tous

Depuis la décision de confinement prise par le gouvernement, l’incertitude plane sur la situation des stagiaires et leur condition de titularisation.
Plusieurs possibilités étaient évoquées par le ministère : prolongation de tous les stagiaires jusque décembre 2020, prolongation des stagiaires qui ne rempliraient pas selon l’administration les conditions de titularisation…