Communiqué de Presse du Snudi Fo 37: “déclaration de l’Inspecteur d’Académie dans la presse : faux et usage de faux ? *”

Nous avons pris connaissance de l’article de la Nouvelle République publié ce jour dans lequel l’inspecteur d’Académie présente sa carte scolaire pour la rentrée 2020.

A notre grande stupéfaction, celui-ci annonce que 5 des 10 délégués du personnel ont approuvé son projet de carte scolaire ! Or, après un vote unanime contre ses propositions lors du premier comité technique le 11 février, son projet de carte scolaire a reçu 5 voix contre (3 FO, 2 FSU) et 5 abstentions (3 FSU 1 CGT et 1 UNSA) lors du second comité mercredi 15 avril, soit un rejet !

Nous appelons l’Inspecteur d’Académie, pour qui « tout va bien madame la marquise », à raison garder.

Rappelons que près de 700 enseignants, parents et élus ont à ce jour signé un appel des conseils des maîtres des écoles Paul Bert (La Riche), Ferdinand Buisson (La Riche), Genillé, Francueil, Nelson Mandela (Château-Renault), André Gide (Tours) et Maryse Bastié (Tours) demandant le maintien des postes « réussite au cycle 2 » qui permettaient de soutenir les élèves du cycle 2, notamment de CP.

Certes, des classes ont été ouvertes à la place de certains ce ces postes, mais rien pour compenser celui de Château-Renault ou celui de Genillé / Nouans la Fontaine, communes rurales de moins de 5 000 habitants que le Ministre avait dit préserver.

La colère gronde dans ces territoires délaissés par la carte scolaire 2020.

Monsieur l’Inspecteur d’Académie a également omis de préciser qu’il est revenu sur 2 décisions d’ouverture de classes sur Tours, fait inédit : jamais un Inspecteur d’Académie dans le département n’était revenu sur des améliorations décidées lors de 1er Comité technique et ce malgré un vote unanime contre son projet.

Aucune réponse apportée non plus au manque de RASED, de classe spécialisées (ULIS avec des listes d’attente), de remplaçants (2 postes supprimés pour la rentrée !)…

En tout état de cause, le SNUDI-FO, 2ème syndicat du 1er degré d’Indre-et-Loire assume son vote « contre » lors des deux CTSD. Comment accepter des suppressions de postes et de classes dans cette période difficile où les enseignants se démènent pour assurer la continuité pédagogique avec leur matériel à leurs frais et pour assurer l’accueil des enfants de soignants dans les écoles ?

Les personnels du 1 er degré savent compter sur le SNUDI-FO pour continuer à défendre les postes que l’IA DASEN projette de supprimer notamment lors du CDEN qui se tiendra fin avril. Avec l’UD FO, le SNUDI-FO appelle les enseignants, les parents et élus à se mobiliser contre les fermetures de postes et de classes et pour de nouvelles ouvertures.

Tours, le 17 avril 2020

  • * la Nouvelle République aurait-elle modifié les propos de l’Inspecteur d’Académie ?
Facebooktwittermail