Chaos dans les écoles, remplacement et carte scolaire : le SNUDI-FO écrit de nouveau à l’IA-DASEN !

Monsieur l’Inspecteur d’Académie,

Nous vous sollicitons concernant les commissions d’aide à la décision relatives au maintien.

Vous nous aviez répondu lors du CTSD que vous reviendrez vers nous mais, à ce jour, nous n’avons pas reçu de réponse.

Les directeurs sont en situation de stress important ces temps-ci : comme l’ont exprimé les délégués FNEC FP-FO en CHSCT D à travers la présentation d’un avis, ces “commissions” sont une charge de travail supplémentaire et un stress inévitable puisque les directeurs doivent en permanence se justifier ; nous vous demandons leur annulation sachant que certains IEN n’en organisent pas et qu’elles n’ont aucun caractère réglementaire, le code de l’Education rappelant que c’est le conseil des maîtres qui statue sur cette question. Nous vous demandons encore une fois de faire confiance aux professionnels que sont les enseignants.

Par ailleurs, nous avons cru comprendre que, dans le chaos actuel en termes de remplacement, les formations par constellations seraient de nouveau arrêtées.

Nous sommes surpris de ne pas en avoir été informés en réponse à notre dernier courrier.

Alors que les collègues nous alertent sur les situations extrêmement difficiles dans de nombreuses écoles avec de très nombreux jours de classe retirés aux élèves, situations qui par ailleurs exacerbent la colère des parents d’élèves, nous vous demandons de nouveau solennellement, à 2 jours de la tenue du CDEN, de renoncer à la création des postes de conseillers pédagogiques, référents et autre brigade RASED et de les remplacer par des créations de postes de remplaçants.

Dans plusieurs départements, les IA-DASEN ont fait le choix de revenir sur ces créations, nous vous demandons de faire de même.

Dans ce contexte, à l’image des enseignants, comment les parents réagiront en apprenant l’utilisation de ces moyens pour de tels postes ?

Enfin, suite à la mobilisation des parents, élus et enseignants dans le département de la Creuse, le Ministre aurait décidé d’abonder la dotation de celui-ci de 10 postes d’après la presse locale.

Nous vous demandons de bien vouloir demander également une rallonge de postes au Ministère afin d’annuler les fermetures contestées en Indre-et-Loire.

Persuadé de l’intérêt que vous porterez à ce courrier,  je vous prie de croire, Monsieur l’Inspecteur d’Académie, en ma parfaite considération.

Jérôme Thébaut, secrétaire départemental

Facebooktwittermail