Mouvement : une remise en cause encore plus importante que les années précédentes !

Groupe de travail académique mouvement et promotions 1er degré : aucune marge de négociation !
Remise en cause de la gestion départementale des PE !

Le groupe de travail Lignes Directrices de Gestion (LDG) académiques “mouvement et promotions” 1er degré” s’est réuni cet après-midi.

Dès le début, le RH du Rectorat a annoncé que les barèmes des mouvements départementaux y seraient intégrés et non discutés !

Il a expliqué qu’il se devait d’appliquer la Loi de Transformation de la Fonction Publique – déclinaison de la Loi Travail du gouvernement Valls-Hollande à la Fonction Publique – qui exclut les délégués du personnel et les CAPD de ces prérogatives !

Le SNUDI-FO, après avoir fait remarquer que les lignes de gestion prévoient un bilan du mouvement de l’an passé sur lequel s’est assise l’administration, a exigé le retrait des éléments départementaux (barèmes mouvement, départage des collègues promouvables ex aequo…) des documents académiques.

Refus de l’administration qui simule le dialogue social !

Nous avons demandé le retrait du passage imposant l’accompagnement de tous tout au long de la carrière en application de PPCR et dont les formations par constellation sont rejetées par une majorité des collègues : refus de l’administration en raison de sa présence dans les lignes de gestion ministérielles ! 

Le SNUDI-FO a dénoncé ce simulacre de discussion où tout est verrouillé et où il serait question de cautionner la dislocation de nos droits !

Alors que la Rectrice vante la transparence du mouvement nouvelle formule, le SNUDI-FO a rappelé que, l’an passé, personne n’était informé, ni même les services de la DSDEN, du fonctionnement du logiciel qui a tenu compte de l’ordre des voeux dans les opérations, contrairement aux années précédentes, pénalisant des collègues  !

Menaces sur la gestion départementale des Professeurs des Ecoles !

Après le transfert des services de gestion des dossiers des personnels au SAGIPE, un nouveau cran est en train d’être franchi avec la gestion des circulaires mouvement au niveau du rectorat qui cherche à harmoniser les règles départementales dans le cadre des LDG !

Pire encore, lors du groupe de travail concernant les personnels techniques, le RH a déclaré vouloir harmoniser les règles de mouvement et barèmes des personnels 1er et 2nd degré !

Quant à notre demande de voir stipuler le fait que les missions des ZIL et des BD seront respectées, le DRH a refusé de l’intégrer car cela laisserait entendre que ce n’est pas le cas – sic !

Lors du Comité Technique Académique qui se tiendra le 15 janvier, nous espérons que l’unité syndicale se réalisera pour s’opposer à l’adoption de ces LDG pour les 3 années à venir !

NON à la destruction de notre statut ! NON à la Loi de Transformation de la Fonction Publique !

Dans cette situation, nous vous invitons : 

  • à renforcer le SNUDI-FO, le syndicat qui défend le statut !
  • Etre massivement en grève le mardi 26 janvier à l’appel de la FNEC FP-FO, la FSU, la CGT educ, Sud Educ et le SNCL pour opposer nos revendications au Grenelle destructeur du Ministre!
Facebooktwittermail