Motion adoptée par 93 professeurs des écoles

A l’issue d’une visio-réunion rassemblant 93 PE, la déclaration suivante a été adoptée :

Les enseignants des écoles réunis le 30 avril à l’initiative du SNUDI-FO affirment qu’après les déclarations d’Edouard Philippe et de JM Blanquer, la reprise dans les écoles le 11 mai est toujours prématurée comme l’ont exprimé dans l’unité les délégués du personnel FNECFP FO / FSU / UNSA / CGT hier lors de la réunion du CDEN (Conseil Départemental de l’Education Nationale)

En effet :

  • la décision de rouvrir les écoles ne prend absolument pas en compte la déclaration du “Conseil scientifique” qui se prononçait pour le 1 er septembre
  • une nouvelle pathologie qui toucherait les enfants (révélation des médecins de l’hôpital Necker de Paris mais aussi en Angleterre, aux USA, …) semble liée au Coronavirus.
  • le gouvernement a décidé de sursoir à la rentrée des élèves dans les lycées et dans les 3ème et 4ème de collège jusqu’à fin mai; pourquoi une telle décision n’est pas prise pour les écoles ?
  • de plus en plus de maires, comme celui de Sainte-Maure de Touraine, déclarent ne pas rouvrir les écoles de leurs communes, inquiets des risques sanitaires.

Le président de la République, son 1er ministre et son ministre de l’Education Nationale doivent entendre ce que disent les enseignants, en particulier les plus de 50 000 signataires de la pétition de la FNEC FP FO, et décider immédiatement le report.

Nous transmettons cette prise de position à tous les syndicats en leur demandant de la faire largement connaître et à agir ensemble à tous les niveaux afin d’obtenir gain de cause.

Facebooktwittermail