Carte scolaire : le SNUDI-FO obtient des annulations de fermetures ainsi que des ouvertures de classes !

C’est au terme d’un CTSD qui a duré plus de 5h que l’IA-DASEN a modifié ses propositions de mesures de carte scolaire.

Même si nous avons obtenu des ouvertures et annulations de fermetures de classes, les postes “réussite au cycle 2” sont supprimés et des ouvertures et demande de maintien de classes non satisfaites.

L’ensemble des délégués du personnel a voté contre les propositions de carte scolaire. Un second CTSD se réunira donc mercredi prochain avec de nouvelles propositions de l’IA-DASEN.

Suite à une suspension de séance nous avons proposé et fait adopter la motion suivante aux autres organisations syndicales :

Monsieur l’Inspecteur d’Académie,
Les organisations syndicales FNEC FP FO, FSU, CGT educ et SE UNSA vous demandent solennellement de ne fermer aucun poste “réussite au cycle 2”, poste de l’école Sand d’Amboise compris
.”

Pour le SNUDI-FO, les choses ne sont pas terminées ! Nous continuons la mobilisation pour obtenir satisfaction sur tous les dossiers.

Nous avons obtenu que soit présentée la circulaire mouvement.

Nous avons notamment fait part de notre ferme opposition au fait que l’AGS soit très minorée par rapport aux autres majorations. Nous avons proposé de multiplier celle-ci au minimum par 3 et avons posé les questions nécessaires à la compréhension des modifications. Un nouveau projet devrait nous être prochainement adressé

Vœu de la FNEC FP FO adopté à l’unanimité FNEC FP FO / FSU /CGT Educ / SE UNSA :

Le CTSD réaffirme son attachement au paritarisme et demande l’abrogation des textes sur la transformation de la Fonction publique.

Il demande notamment :

  • que le projet de circulaire “mouvement” soit présenté pour avis en CAPD
  • que le barème soit respecté,
  • que le recours aux postes spécifiques ne soit pas étendu et que la liste de ces postes spécifiques soit communiquée aux délégués du personnel en CAPD,
  • que les règles existantes pour les PE touchés par une mesure de carte scolaire soient maintenues,
  • que les délégués du personnel en CAPD continuent à être consultés avec des groupes de travail pour les différentes opérations de mutations afin qu’ils puissent remplir leur mandat de contrôle a priori du respect de l’égalité des droits,
  • que les délégués du personnel en CAPD aient communication des résultats avant la publication officielle.

Déclaration liminaire de la FNEC-FP FO

Monsieur l’Inspecteur d’Académie,

Le Ministre Blanquer agit dans l’Education Nationale comme souhaitait le faire le Directeur de l’ARS dans les hôpitaux de la Région Grand Est, c’est-à-dire continuer de supprimer des postes dans ce contexte où tout repose sur les services publics de ce pays …. jusqu’à temps qu’il se fasse remercier.
En ce qui nous concerne, nous sommes favorables à ce que le même sort soit réservé à tous ceux qui veulent encore supprimer des moyens dans les services publics.

Pour le SNUDI-FO, il est temps que le gouvernement entende la colère et la volonté de la population de voir ses services publics respectés et reconstruits. Cela passe inévitablement par la restauration des statuts des fonctionnaires et l’abrogation de tous les décrets et lois destructeurs dont la loi de Transformation de la Fonction Publique et PPCR… Nous considérons que la question se pose dès aujourd’hui !

Monsieur l’Inspecteur d’Académie,

Tout d’abord, nous constatons que les engagements du Ministre ne sont pas respectés dans votre projet de carte scolaire : ainsi, des postes sont supprimés dans les communes de moins de 5 000 habitants. Nous vous demandons donc de rectifier ces mesures sans quoi nous saisirons la Rectrice et le Ministère dès la sortie de ce CTSD.

Dans cette période, nous vous avons adressé un certain nombre de courriers qui sont restés sans réponse écrite de votre part. Nous souhaiterions les obtenir.

Concernant les missions des ZIL et des BD, une réponse à nos sollicitations de votre part aurait sans doute évité que la Rectrice soit saisie de ce sujet.

Nous tenons également à faire part de notre étonnement face à l’absence de cadrage départemental récurrente engendrant des demandes différentes en fonction des circonscriptions que ce soit concernant les fiches navettes pour lesquelles de nombreux directeurs nous ont saisis, ou la continuité pédagogique durant les congés, des visioconférences proposées pour les commissions de maintien…

Nous attirons de nouveau votre attention sur les conditions de travail des directeurs qui sont sur le pont depuis le début de la crise.

Concernant les enseignants FLS et FLE, nous demandons le maintien des postes existants et la création de nouveaux postes. La situation actuelle pénalise encore plus ces élèves qui auront encore plus besoin de soutien l’an prochain.

Nous dénonçons les entretiens téléphoniques imposés aux collègues dans le cadre des demandes de temps partiels. Tout d’abord, l’utilisation des téléphones portables et des domiciles des collègues est inacceptable tout comme les nombreux appels que les directeurs ont reçus le week-end de la mise en place de la « fermeture des écoles ».

Concernant les demandes de temps partiels, nous réitérons nos demandes d’acceptation de toutes, la situation actuelle imposant d’autant plus à de nombreux collègues d’envisager d’aménager leur temps de travail pour la rentrée prochaine notamment pour des raisons de santé, qu’ils ne veulent pas forcément communiquer à leur employeur.

Nous sommes attachés au fait que les vacances de printemps ne doivent pas être l’occasion d’imposer la prise de congés des agents administratifs. Seuls les volontaires doivent pouvoir poser des congés, s’ils le souhaitent, durant cette période.

Enfin, nous réitérons notre demande de maintien de groupes de travail et CAPD mouvement avec communication des documents aux délégués du personnel. C’est pourquoi nous déposerons le vœu suivant :

Le CTSD réaffirme son attachement au paritarisme et demande l’abrogation des textes sur la transformation de la Fonction publique.

  • que le projet de circulaire “mouvement” soit présenté pour avis en CAPD
  • que le barème soit respecté,
  • que le recours aux postes spécifiques ne soit pas étendu et que la liste de ces postes spécifiques soit communiquée aux délégués du personnel en CAPD,
  • que les règles existantes pour les PE touchés par une mesure de carte scolaire soient maintenues,
  • que les délégués du personnel en CAPD continuent à être consultés avec des groupes de travail pour les différentes opérations de mutations afin qu’ils puissent remplir leur mandat de contrôle a priori du respect de l’égalité des droits,
  • que les délégués du personnel en CAPD aient communication des résultats avant la publication officielle.
Facebooktwittermail