Courrier du Snudi FO 37 à l’IA-DASEN suite à son appel de ce jour

Monsieur l’Inspecteur d’Académie,

Suite à notre conversation téléphonique de ce jour, nous tenons à revenir sur trois points de notre échange.

Concernant les demandes de temps partiels, d’après les informations qui nous remontent, il semblerait que les collègues ayant déposé une demande de temps partiel sur autorisation soient sollicités par leur IEN par téléphone pour justifier leur demande ?

Encore une fois, dans le contexte actuel, nous sommes extrêmement choqués par ce type de démarche : alors que les collègues font au mieux pour la « continuité pédagogique » et que nombre d’entre eux se portent volontaires pour encadrer les enfants des personnels indispensables à la gestion de la crise dans les conditions que nous ne cessons de dénoncer, des appels des IEN pour un tel motif en rajoutent au stress déjà subi au quotidien !

Nous vous demandons que cessent dès à présent ces pratiques !

Vous justifiez votre volonté de réduire les autorisations de temps partiels par un taux de collègues concernés plus élevé dans le 37 que dans l’académie mais, alors que la France compte ses morts, est-ce là une priorité ?

Les collègues, comme tous les salariés, sortiront de la crise sanitaire fatigués à la fois nerveusement et psychologiquement. Aussi comment envisager de décider de restreindre ce droit à temps partiel qui leur permettrait d’assurer leurs missions dans les meilleures conditions ?

Encore une fois, la protection des personnels doit être la priorité de l’employeur et, pour le SNUDI-FO, les demandes de temps partiel en font partie.

Nous vous demandons donc, solennellement, de renoncer à la tenue de ces entretiens.

Concernant la carte scolaire, nous réitérons notre demande de maintien de groupe de travail réel en visioconférence et de l’annonce de votre projet de mesures de carte scolaire bien avant le CTSD et non 2 heures avant, comme vous l’envisagez.

La profession ne peut comprendre, qu’en cette période, leurs droits d’être défendus par les organisations syndicales puissent de nouveau être remis en cause notamment dans le cadre de ce CTSD.

Par ailleurs, nous revenons sur la révision à la baisse par les IEN des prévisions d’effectifs remontés par des directeurs, ceux-ci nous ayant alertés.
Vous expliquez que les IEN sont à même de réviser celles-ci au regard des écarts constatés les années précédentes.
Alors que le Ministre n’a eu de cesse d’évoquer son “Ecole de la Confiance”, nous vous demandons de faire confiance au travail des directeurs et à leurs prévisions d’effectifs sinon à quoi bon les solliciter sur ce point ?

Enfin, nous attirons de nouveau votre attention sur la question des promotions des professeurs des écoles d’Indre-et-Loire. En effet, nous nous interrogeons sur le calendrier prévu à cet effet.

Le serveur concernant la classe exceptionnelle a été ouvert mais quid de la suite?

Certes, nous vivons une situation exceptionnelle mais les personnels sont tout de même dans l’attente de leur promotion.
Nous vous demandons que les CAPD réglementaires aient lieu, le plus rapidement possible, traitant des promotions pour 2019-2020, concernant les classes normales, hors-classe et classe exceptionnelle.

Nous vous demandons bien évidemment, vu le contexte actuel, que ces réunions aient lieu par visioconférence afin de respecter les mesures de sécurité en cours.

Par ailleurs, concernant les promotions 2020-2021, nous vous soumettons le problème des entretiens de carrière. En effet, compte-tenue de la crise sanitaire et des fermetures des écoles, les entretiens de carrière ne seront sans doute pas tous effectués dans les délais.

Nous demandons donc que les promotions de l’année 2020-2021 soient prononcées sur la base de l’AGS.
Nul doute que la question de PPCR resurgira au sortir de la crise.

Dans l’attente de votre réponse, soyez persuadés, Monsieur l’Inspecteur d’Académie, que le confinement ne nous fera pas renoncer à la défense des revendications et des droits de nos collègues.

Jérôme Thébaut, secrétaire départemental

Facebooktwittermail