Enquête sur les moyens de protection mis à disposition des PE volontaires.

Nous sommes concernés : tous les jours depuis lundi, des centaines de collègues accueillent, dans des conditions indignes la plupart du temps, les enfants des soignants : pas de masques, pas ou peu de gel hydro-alcoolique, des locaux pas toujours nettoyés, le plus souvent pas désinfectés …

Nous subissons les conséquences de la légèreté (le mot est faible) avec laquelle ce gouvernement (dont le ministre Blanquer) a pris en compte le développement dès janvier de cette épidémie.
Gouverner c’est prévoir dit-on; là rien n’a été prévu alors que l’ex ministre de la Santé le révèle, dès fin janvier, l’épidémie était attendue.
Et pourtant aucune disposition pour produire dans l’urgence les millions de masques qui sont nécessaires QUOTIDIENNEMENT.

On nous a répondu que les recommandations de l’OMS suffisaient : les “gestes barrières”; on nous a dit que les masques ne servaient à rien … jusqu’à aujourd’hui où les mêmes sont obligés de reconnaître qu’ils ont dit cela parce qu’il n’y en avait pas !

A des collègues volontaires mais inquiets qui sollicitent les communes, des IEN répondent qu’ils doivent “filer droit” et “aller au front” sans broncher ; d’autres IEN parlent de “droit de réserve”, … ne comprennent-ils pas la situation ? Ne voient-ils pas la colère qui monte ?

Nous continuons avec tous les syndicats FO du département, avec notre Union départementale, les interventions à tous les niveaux afin que les pouvoirs publics assument leurs responsabilités.

Nous avons encore et toujours besoin de l’état des lieux : deux enquêtes sont à votre disposition; merci de bien vouloir les remplir :

Enquête concernant la garde des enfants de soignants dans votre école

Enquête concernant les moyens de protection mis à disposition

Pour toute question, nous saisir à fo-snudi@wanadoo.fr ou au 06 70 30 11 58 / 06 32 39 05 38

Facebooktwittermail