Animations pédagogiques: une nouvelle formule contre nos droits statutaires !

Dans nos Obligations Réglementaires de Service (ORS):

Nous devons 18h d’AP. Mais dans les nouveaux textes (décret du 29 mars 2017), la formulation a été modifiée : le terme “Animations Pédagogiques” a été remplacé par “formation continue”  (“18h consacrées à des actions de formation continue pour au moins la moitié d’entre elles à de l’animation pédagogique”) alors que la vraie formation continue (le droit à 36 semaines sur une carrière) a été vidée de son contenu (il s’agit depuis des années d’une « conformation » à la politique gouvernementale) et qu’elle est en voie de disparition.

Il ne s’agit pas de sémantique mais d’une orientation nouvelle de transformation en profondeur ; en effet, l’objectif est de faire disparaître totalement la formation continue sur le temps de classe avec d’une part ces AP / Formation et d’autre part la formation sur le temps de congés (Cf. le dernier décret – lire notre communiqué – mais aussi le fait que les Animations départementales sont maintenant prévues sur le « temps libre »).

Ceci permettrait en particulier de supprimer des milliers de postes de BD formation continue.

Mais cela permettrait aussi dans le cadre de « l’accompagnement des équipes » prévu par PPCR de remettre en cause la liberté pédagogique en contraignant les collègues à des « devoirs du soir » : mettre en place (au niveau de l’école ?) lors de la deuxième séance ce qui a été vu « en présentiel » lors des 3 premières heures puis présenter lors de la troisième séance les « travaux » réalisés (on retrouve ce que nous avions dénoncé avec le début du processus des FOAD.)

Actuellement ; les IEN inscrivent les collègues d’office aux AP en les présentant de fait comme “obligatoires” puisqu’il n’y a plus aucun choix comme auparavant avec des dates imposées. Il s’agit d’une régression considérable par rapport à ce qui existait depuis des années, dispositif qui par ailleurs n’a pas été présenté en CAPD pour recevoir l’avis des délégués du personnel comme cela était le cas jusqu’à présent.

Le SNUDI-FO refuse cette dégradation :

Aucune Animation Pédagogique n’est obligatoire face à une RIS ! 

Nous rappelons que toute animation pédagogique peut être remplacée par une RIS et nous vous invitons à y participer massivement (déductibles des 18h desdites animations).

Ensuite précisons qu’il n’est nulle obligation réglementaire de rendre un quelconque « travail » suite à ces animations pédagogiques !

Nous reviendrons sur cette question lors de notre audience avec l’IA –Dasen prévue le 25 septembre.

Enfin, nous écrivons aux responsables du SNUIPP-FSU 37 pour leur proposer une action commune pour la défense du droit syndicat et de la liberté pédagogique.

Le calendrier des RIS sera publié dans les prochains jours ; inscrivez-vous nombreux !
Pour toute question ou si vous ressentez une quelconque pression, contactez-nous immédiatement à fo-snudi@wanadoo.fr

Facebooktwittermail