CAPD temps partiel du 27 mai : des résultats encourageants !

Les réformes gouvernementales visent à supprimer les CAPD et les possibilités de surveillance et de contrôle qu’elles donnent aux syndicats !

Vous pourrez prendre connaissance ci-dessous de la déclaration des délégués du personnel du SNUDI-FO à l’ouverture de cette CAPD.

Nous avons en effet voulu rappeler que cette question était pour nous symbolique des attaques gouvernementales contre nos garanties statutaires dans le cadre de la réforme de la Fonction Publique.

C’est pourquoi depuis deux semaines, nous avons alerté la profession sur les enjeux de ce dossier (la remise en cause du temps partiel sur autorisation) et vous avez répondu en signant massivement la pétition commune SNUDI-FO / SNUIPP-FSU.

Plus de 700 signatures réalisées et transmises en 6 jours ouvrables, c’est un résultat rarement obtenu en Indre et Loire !

Résultat : sur 43 collègues dont la situation a été examinée en CAPD cette après-midi, 9 seulement ont été “barrés” par l’IA-Dasen.

Bien évidemment, 9, c’est 9 de trop et c’est la raison pour laquelle nous avons demandé une interruption de séance et adopté avec nos collègues du Snuipp-FSU une déclaration solennelle (lire ci-dessous)

Nous continuons et continuerons nos démarches pour obtenir le respect du droit au temps partiel sur autorisation et nous vous invitons à continuer à signer et faire signer la pétition commune ( vous pouvez la trouver ici).

Tous les collègues adhérents du SNUDI-FO ou qui nous avaient confié leur dossier ont été informés par les délégués du personnel à la sortie de la réunion (ils ont d’ailleurs tous obtenu gain de cause).

Déclaration des délégués du personnel du SNUDI FO à la CAPD :

Monsieur l’Inspecteur d’Académie,

Lors de la précédente CAPD, vous avez ajouté les demandes de temps partiel à l’ordre du jour pour nous annoncer que vous envisagiez de refuser plusieurs dizaines d’entre elles dont toutes les demandes de mi-temps annualisés. Vous avez expliqué être contraint de faire ce choix par le manque prévisible d’enseignants à la rentrée 2019.

Le gouvernement porte certes la responsabilité de la situation en ayant réduit drastiquement le nombre de places au concours mais pour le SNUDI FO, il est hors de question de remettre en cause le droit au temps partiel de nos collègues.

L’unanimité des délégués du personnel ont voté contre votre proposition lors de la précédente CAPD en adoptant un vœu unanime demandant l’autorisation de toutes les demandes, vœu aujourd’hui repris par plus de 700 collègues du département à ce jour dans une pétition SNUDI FO / SNUipp. Par ailleurs, le CHSCT D a adopté à l’unanimité un avis en ce sens, l’UNSA s’associant aux 2 syndicats représentatifs à la CAPD.

Monsieur l’Inspecteur d’Académie, votre proposition a l’unanimité de la profession contre elle. Nous vous demandons donc d’y renoncer.

Déclaration solennelle des délégués du personnel du SNUDI FO et SNUipp à la CAPD :

Malgré la prise de position de l’unanimité des délégués du personnel en CAPD,

Malgré l’avis adopté à  l’unanimité des délégués FO FSU et UNSA au CHSCT,

Malgré l’opposition de l’immense majorité des collègues du département (plus de 700 signataires de notre pétition à ce jour),

Monsieur l’Inspecteur d’Académie, vous persistez dans votre volonté de remettre en cause le droit au temps partiel de nombreux collègues pour qui la baisse de quotité de service leur est indispensable.

C’est la raison pour laquelle nous allons saisir, dans une démarche commune, Madame la Rectrice afin que notre demande soit entendue et satisfaite.

Facebooktwittermail